Virgilio Ferreira
Passages


Passage.D’un espace à un autre, d’un moment à un autre, d’un état à un autre. Manipulant l’image argentique au cours de la prise de vue, Virgilio Ferreira a eu la folle ambition de capter ces portes invisibles qu’à notre insu nous franchissons tous. En utilisant la double exposition et en expérimentant les propriétés chimiques de la lumière – qui fait apparaître comme elle peut dissoudre -, Virgilio Ferreira a saisi, chez des personnes anonymes, ces moments où lui apparaissaient les manifestations de la « vie liquide », concept du sociologue polonais Zigmunt Bauman pour décrire notre société actuelle : avec la disparition des structures traditionnelles « solides », nous basculons parfois dans une dimension faite d’incertitudes, d’ambiguïtés, d’errance face à une réalité toujours plus insaisissable. Arpentant les rues, se laissant guider par « l’impression initiale » – celle qui précède la pensée -, Virgilio a exploré ces interstices existentiels, où nous ne sommes ni tout à fait présents ni tout à fait absents. Dans ces images spectrales, ces anonymes – nous – semblent suspendus. Sont-ils en train de disparaître ou vont-ils réapparaître ? Au bord de l’intangible, ils tanguent, mi-hommes mi-esprits, entre deux mondes.
Pour Fluctuations, un travail en cours, Virgilio Ferreira s’intéresse aux interactions entre l’énergie et la matière, composants fondamentaux de l’univers. Par des inscriptions sur différents supports et des manipulations photochimiques au moment de la prise de vue, il crée des œuvres qui suggèrent ces invisibles radiations et font fluctuer notre vision entre imaginaire et réel. Il expose ici un tirage et une sculpture photographique réalisée en gravure 3D. L’ensemble est une édition limitée présentée dans un coffret sur mesure.

Télécharger le Dossier de presse