Hally Pancer


Du boulevard Elvis Presley à sa propre rue, Hally Pancer demande son chemin, feint parfois l’égarement. Un prétexte pour amorcer la rencontre, partager un moment avec des inconnus. Open road est une série extraite de deux travaux réalisés entre 1986 et 1993 : America et Some Arabs and Some Jews.
Aux Etats-Unis puis en Israël, où elle s’installe en 1988 pendant la première Intifada, Hally Pancer explore à la marge le quotidien d’individus souvent dépassés par leur environnement. Son élan photographique est plus proche de la poésie que de l’essai documentaire. Ses portraits renseignent en effet peu sur l’identité, le moment ou le lieu.
Leur intérêt se situe ailleurs, au delà des appartenances sociales et communautaires. Hally Pancer interroge les affects que suscite en elle l’attitude des gens face à leur propre condition. Dans une mise à distance précise, elle pose son regard sur l’humain pris entre résistance et résignation.